Vous êtes ici:

Mon budget

Les premières dépenses

A l’entrée dans le logement vous aurez à payer :

  • Le premier mois de loyer avec les charges,
  • Le dépôt de garantie, équivalent à un ou deux mois de loyer sans les charges,
  • L’assurance,
  • Les frais d’ouverture des compteurs EDF-GDF dans le cas où le logement n’est pas alimenté en énergie.

Et le cas échéant :

  • Les frais d’agence si vous louez par l’intermédiaire d’une agence immobilière
  • Le mobilier, si vous louez un logement vide. N’hésitez pas à contacter les associations caritatives qui proposent du mobilier d’occasion à des prix intéressants. Consultez également les journaux d’annonces.

Les dépenses incontournables

Le loyer mensuel

budget

Tous les mois vous devrez vous acquitter de votre loyer et de vos charges.

Si vous bénéficiez d’une aide au logement, il reste à prévoir dans votre budget mensuel le résiduel de loyer :
Loyer résiduel = loyer – Allocation Logement (ALS ou APL)

En cas de difficultés exceptionnelles pour le paiement du loyer, avertissez rapidement votre propriétaire.

La taxe d’habitation

Il s’agit d’un impôt qui est calculé sur la « valeur locative cadastrale » du logement (superficie, état d’entretien, environnement, commune…).

Vous devrez vous acquitter de la taxe d’habitation une fois par an si au 1er janvier de l’année d’imposition vous occupez le logement.

Sachez que vous la recevrez dans le courant du dernier trimestre de l’année civile.

En sont exonérés :

  • Les bénéficiaires du RSA,
  • Les étudiants résidant en cité universitaire,
  • Les étudiants occupant une chambre meublée chez l'habitant,
  • Les jeunes résidant dans une résidence Habitat jeunes,
  • Les étudiants qui signent un bail de neuf mois.

Les personnes ayant disposé de faibles revenus l’année précédent l’imposition de la taxe d’habitation peuvent bénéficier d’un allégement.

Les dépenses EDF/GDF

Depuis le 1er juillet 2007, tous les consommateurs particuliers ont la possibilité de choisir leur fournisseur d’électricité ou de gaz naturel.

Généralement, les factures vous seront adressées tous les deux mois.
Il s’agira soit de factures intermédiaires (estimation des dépenses) soit de factures réelles (avec l’option relevé confiance d’EDF et de GDF). Sachez qu’elles comprennent, que ce soit pour les dépenses d’électricité ou de gaz, une partie fixe (l’abonnement) et une partie variable (la consommation).

Pour le paiement de vos factures, vous pouvez choisir la mensualisation. Ainsi, durant 10 mois vous paierez des mensualités égales (déterminées en fonction de vos consommations antérieures ou de vos équipements). Les deux derniers mois serviront à ajuster les sommes payées à la consommation.
S’il reste un solde à payer, vous aurez ces deux mois pour le régler. En revanche, si vous avez trop versé, vous serez remboursé.

En cas de difficultés

A savoir

EDF a mis en place un numéro vert gratuit de solidarité :
0800 333 123

Si vous avez des difficultés pour payer vos factures EDF/GDF, le Fonds social départemental d’aide pour le maintien de la fourniture d’électricité et de gaz (FSEG) pourra prendre en charge, soit en subvention, soit en prêt, vos dettes et assurer également le maintien de la fourniture d’énergie.

Les critères d’attribution sont communs à ceux du FSL.

Le dossier est à retirer dans les CCAS (Centres Communaux d’Action Sociale), les services sociaux ou à la CAF et peut être constitué par les intéressés eux mêmes ou avec l'aide d'un travailleur social.

Pensez également à contacter votre agence EDF (coordonnées sur votre facture). Des solutions existent !

Le service « maintien d’énergie » d’EDF permet aux abonnés qui ont des difficultés pour payer leurs factures de conserver, pendant la régularisation de leur situation, un minimum d’électricité (une puissance de 3000 watts suffisante pour l'utilisation simultanée de l'éclairage, d'un refrigirateur, d'un congélateur, d'un téléviseur et d'un convecteur pour le chauffage éléctrique) .

L’eau

Généralement, la consommation d’eau est comprise dans les charges locatives.

Mais attention ! Ce n'est pas toujours le cas ! Pensez à la régularisation des charges en cours d’année. Prévoyez entre 15 et 25 € par mois selon votre consommation et la commune dans laquelle vous résidez.

Si vous éprouvez des difficultés pour vous acquitter de vos factures d’eau, sachez que vous pouvez solliciter une aide financière, contactez un travailleur social.

Communication

Si vous optez pour un téléphone fixe (chez Orange), pensez que vous devrez payer au démarrage les frais d’accès au réseau :

  • Tarif unique de 55 euros TTC pour une nouvelle ligne ou une reprise de ligne

(tarif étudiant : 27,50 euros TTC)

  • Compter environ 54 euros si un technicien doit se déplacer.

La réduction sociale téléphonique

Si vous êtes allocataire du RSA socle (attention : les bénéficiaires du RSA activité ne sont pas concernés), de l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) ou de l'allocation de solidarité spécifique (ASS), vous pouvez bénéficier d'une réduction de coûts pour votre abonnement téléphonique fixe si votre opérateur est Orange.

La réduction sociale porte sur votre abonnement mensuel et le raccordement au réseau téléphonique pour votre résidence principale .

Concernant le prix de votre abonnement et des communications, vous pouvez faire jouer la concurrence
auprès des différents fournisseurs d'accès en matière de téléphonie et d'Internet.